Saut au contenu

Centre de documentation

La planification stratégique 2017-2020

Dre Christine Grou, psychologue | Présidente de l’Ordre des psychologues du Québec

Imprimer Partager par courriel
sept. 2017

Le 10 février 2017, le conseil d’administration de l’Ordre adoptait officiellement la planification stratégique 2017-2020 qui se déploiera sur  un horizon de trois ans. 

Cette résolution concluait une démarche que j’avais entreprise plusieurs mois  auparavant avec les directeurs et le comité exécutif de l’Ordre pour bien connaître l’état de la situation. Après un exercice final de délibération au conseil d’administration, le document a été adopté et l’Ordre est maintenant doté d’un plan stratégique qui le guidera pour les prochaines années. 

Tout d’abord, une mission, une vision et des valeurs

La principale mission de l’Ordre est la protection du public. Pour ce faire, il s’assure de la qualité des services offerts par ses membres, favorise le développement de la profession et défend l’accessibilité aux services psychologiques.

Sa vision est tout aussi limpide : il vise à demeurer une référence pour son expertise et celle de ses membres en santé mentale et psychologique, en étant guidé par ses valeurs et dans l’intérêt de l’ensemble des citoyens. Les valeurs qui guident ses actions sont l’intégrité, la rigueur et le respect. 

Un plan, trois orientations, des objectifs et des moyens pour les atteindre

Le conseil d’administration a retenu trois orientations prioritaires autour desquelles s’articulent des objectifs. Pour traduire ceux-ci en actions, des moyens concrets sont mis en place.

1. Assurer au public une accessibilité compétente aux services psychologiques

Cette première orientation comprend deux objectifs, soit s’assurer de la qualité des services des psychologues et défendre l’accessibilité à leurs services. Maintenir et développer les compétences des psychologues et revoir les processus pour en assurer le contrôle sont deux des actions à mener pour atteindre ces objectifs. Parmi les moyens de donner corps à ces actions se trouve une révision, que nous avons déjà entreprise, de nos processus d’inspection et des obligations relatives à la formation continue obligatoire en psychothérapie. Nous avons également procédé à la mise en ligne d’une dizaine de formations afin d’en faciliter l’accès pour les psychologues travaillant en région ou ayant un horaire de travail chargé ou peu flexible.

D’autres actions permettront l’atteinte de ces deux objectifs, par exemple, s’assurer que les conditions d’exercice du psychologue respectent ses obligations dans tous les milieux, promouvoir la pertinence des services psychologiques et en favoriser l’universalité. Parmi les moyens pour y arriver, il y a les représentations faites par l’Ordre auprès de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux et auprès d’autres instances sur l’importance de l’accessibilité gratuite à la psychothérapie pour toute personne souffrant de trouble mental, peu importe son âge.

L’Ordre défend aussi la diversité des approches psychothérapeutiques reconnues, tout comme la flexibilité quant au nombre de séances nécessaires et la primauté du jugement du clinicien pour décider du meilleur traitement possible pour un client. Déposer un mémoire, comme il l’a fait auprès du Commissaire à la santé et au bien-être, compte également parmi les moyens dont dispose l’Ordre pour favoriser l’universalité des services psychologiques – psychothérapie, évaluation des troubles mentaux et des troubles neuropsychologiques.

L’Ordre peut également s’adresser aux responsables de l’application de règlements, comme il l’a fait avec la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail au sujet notamment des évaluations réservées aux psychologues, qui ne sont pas les mêmes que celles faites par des détenteurs de permis de psychothérapeute, ou encore avec la Société de l’assurance automobile du Québec pour, entre autres, remettre en question la nécessité d’obtenir une ordonnance médicale pour entreprendre un traitement en psychologie.

2. Positionner l’Ordre comme une organisation phare en santé mentale et psychologique

Il s’agit ici de favoriser la reconnaissance et le rayonnement de la profession aux fins de la protection du public. Les objectifs sont clairs : développer et maintenir une bonne visibilité auprès des différents publics, mettre de l’avant et diffuser l’expertise et la spécificité du psychologue et, finalement, assurer un positionnement stratégique auprès des instances décisionnelles. Les moyens pour y parvenir sont tout aussi clairs. L’Ordre doit participer activement aux colloques, panels, conférences et autres portant sur la santé mentale ou les enjeux sociétaux, il doit répondre aux consultations et aux invitations à comparaître en commission parlementaire sur les sujets présentant les mêmes enjeux, il doit poursuivre ses interventions publiques et médiatiques.

Ce sont là des moyens mis en œuvre de façon continue. Il suffit de penser au mémoire que nous avons déposé à la commission parlementaire sur la maltraitance des aînés et autres personnes vulnérables, qui insistait sur les effets insidieux et méconnus de la maltraitance psychologique et sur l’importance des conditions de pratique favorisant la bientraitance. Nous avons participé aux Journées de la santé mentale en 2016, au Colloque sur l’aide médicale à mourir en 2017. Nous travaillons sur le dossier de la réussite éducative et sur celui de la procréation assistée.

Nous avons mené à terme d’importants travaux interordres sur l’opérationnalisation de la définition légale de la psychothérapie pour permettre aux cliniciens de départager les interventions qui en sont de celles qui n’en sont pas. Je ne compte pas le nombre d’entrevues dans les médias au sujet de l’accessibilité aux services psychologiques limitée dans le réseau de la santé, de la confidentialité, du stress post-traumatique, des psychologues en milieu scolaire et des  soins en CHSLD.

3. Améliorer les mécanismes organisationnels et communicationnels de l’Ordre

Les objectifs plus spécifiques reliés à cette orientation relèvent beaucoup de l’adaptation de notre Ordre à la réforme législative du Code des professions, qui nous contraint à revoir nos règles de gouvernance pour nous conformer au nouveau cadre légal des ordres professionnels. Pour ce qui est des mécanismes communicationnels, pensons à notre nouveau site Web, à la plateforme permettant la mise en ligne de formations, au compte Facebook de l’Ordre, aux webinaires.

Je poursuis l’objectif de demeurer près des membres, ce qui passe par de nombreuses rencontres avec plusieurs d’entre vous, une présence et des échanges lors des congrès ou des colloques, comme celui de l’Association québécoise des neuropsychologues ou celui de l’Association québécoise des psychologues scolaires, tous deux tenus l’automne dernier. Plus récemment, je rencontrais des représentants de l’Association des psychologues du Québec, les psychologues de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys et ceux participant à un colloque sur la place du corps en psychothérapie.

Finalement, c’est avec enthousiasme que j’entreprends dès septembre une tournée pour vous rencontrer, pour vous écouter parler de votre réalité et pour vous raconter un peu celle de l’Ordre. 

Imprimer Partager par courriel

Image vignette
Planification stratégique 2017-2020
Télécharger le document PDF

Planification stratégique 2017-2020 (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 10/01/19 22:10
Étiquettes: media media-cat-autres-doc
1 de 2
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
10/01/19 22:10
Statut: Approuvé
Téléchargement (217k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 11 Jours 217k

Planification stratégique 2017-2020 (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 10/01/19 22:07
Étiquettes: media media-cat-autres-doc
1 de 2
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
10/01/19 22:07
Statut: Approuvé
Téléchargement (217k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 11 Jours 217k

Déontologie: questions d’actualité à propos des données brutes

Denis Houde, psychologue | Conseiller en déontologie
 

Imprimer Partager par courriel
déc. 2016

Plusieurs psychologues se posent des questions sur la conservation des données et informations contenues dans les dossiers de leurs clients. Voici quelques questions et réponses inspirées de préoccupations souvent exprimées par des membres à propos des données brutes.

 

QUESTION : Afin de minimiser l’espace d’entreposage, est-il convenable de numériser les protocoles de tests et autres données brutes afin de les transférer sur un support informatique?

RÉPONSE : L’ère numérique apporte certainement des solutions intéressantes pour réduire l’espace d’entreposage des documents qui composent les dossiers des clients. Il faut se rappeler que le psychologue ne peut tenir qu’un seul dossier par client. Il peut utiliser le support informatique, ou tout autre support, pourvu que la confidentialité et la sécurité des données soient assurées et que l’intégrité des documents soit préservée. En ce sens, c’est la responsabilité du psychologue de s’assurer que les documents seront inaltérables (ne peuvent être modifiés) et inaliénables (intégrité assurée). Lors de la numérisation des données brutes, le psychologue s’assurera que ces données soient entreposées distinctement des dossiers. Par exemple, il s’assurera que l’existence des données brutes soit connue dans le dossier du client, mais que ces données brutes soient enregistrées dans un compte de fichiers avec accès sécurisé et limité aux professionnels autorisés. Cette réponse fait référence aux articles 1, 2 et 5 du Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des psychologues.

 

QUESTION : Peut-on détruire les originaux des protocoles de tests après les avoir transférés sur un support informatique?

RÉPONSE : Si le psychologue choisit de numériser les documents contenus dans le dossier ainsi que les données brutes qui y sont rattachées, il devra s’assurer de la destruction sécuritaire et confidentielle des documents en papier, et ce, conformément à l’article 9 du Règlement. Jeter les documents dans des bacs de recyclage n’est pas une option acceptable si ces documents n’ont pas été préalablement déchiquetés de façon sécuritaire, sans possibilité de reconstitution par un membre du public. Cette mesure vise à éviter tout préjudice au client, ce qui est conforme aux articles 20, 49 et 50 du code de déontologie.

Finalement, pour que les documents numérisés conservent une valeur juridique comparable à l’original, ce qui peut être déterminant dans l’établissement de la crédibilité de la preuve en cour, le psychologue s’assurera de produire une déclaration de numérisation avant de détruire les originaux.

 

QUESTION : Quelles sont les mesures particulières à prendre pour assurer la sécurité et la confidentialité des dossiers informatiques et les données brutes numérisées?

RÉPONSE : Le psychologue est responsable du secret professionnel et de l’intégrité du dossier pour assurer le caractère confidentiel de ses interventions. Il est aussi responsable de remplir ses obligations professionnelles en matière d’accès au dossier pour les personnes concernées, pour les besoins d’inspection professionnelle ou pour les besoins d’une enquête, le cas échéant. 

C’est donc au psychologue que revient la tâche de s’assurer que le dossier sur support informatique (ou autre) ne puisse disparaître (être aliéné) ou être modifié (altéré). C’est pourquoi le psychologue utilisera des mesures de sauvegarde des données, des mots de passe sécurisés, des serveurs adaptés ou toute autre technologie afin de démontrer qu’il a rempli ses obligations professionnelles avec toute la rigueur et la prudence attendue.

QUESTION : Une psychologue tombe malade et quitte son poste pour un temps indéterminé. Elle est remplacée au pied levé par une autre psychologue. La psychologue remplaçante constate que des évaluations sont en cours. La psychologue remplaçante peut-elle compléter les évaluations et les rapports? 

RÉPONSE : Lorsque les processus d’évaluation ne sont pas terminés, la psychologue remplaçante veillera à établir une rencontre clinique avec le client pour obtenir les renseignements nécessaires afin de préciser son opinion professionnelle (article 38 du code de déontologie) et pour expliquer les raisons du changement de psychologue. Elle devra compléter l’évaluation par les entrevues, les tests et les tâches nécessaires à la rédaction d’un rapport entier avec une opinion clinique adéquate. Pour ce faire, la remplaçante doit avoir accès aux données brutes des tâches accomplies (article 49 du code de déontologie). Lors de la rédaction du rapport, cette psychologue distinguera le travail de la première psychologue du sien.

QUESTION : Dans une situation de remplacement pour congé de maladie, des évaluations ont été faites par la psychologue avant son congé de maladie, mais la rédaction des rapports n’a pas été amorcée. La psychologue remplaçante peut-elle achever les rapports? 

RÉPONSE : Dans une situation où une évaluation est complétée, mais que le rapport n’est pas rédigé, la psychologue remplaçante peut, entre autres mesures, prendre le temps d’effectuer une entrevue clinique avec le client afin d’avoir toute l’information professionnelle lui permettant de donner son opinion clinique. Afin de formuler les opinions professionnelles, les conclusions et les recommandations appropriées, la psychologue aura accès aux données brutes. Lors de la rédaction du rapport, elle devra veiller à distinguer le travail de la première psychologue du sien. 

 

QUESTION : Cette même psychologue remplaçante constate que certains processus d’évaluation sont complétés et que les rapports sont rédigés. Peut-elle effectuer l’entrevue de bilan pour les clients dont les rapports ont été achevés?

RÉPONSE : C’est effectivement possible. Comme l’intérêt du client prévaut sur celui des psychologues et de leur employeur (article 23 du code de déontologie), le client a le droit d’obtenir une copie du rapport complété. Au préalable, le psychologue aura pris connaissance des notes au dossier ainsi que de tous les documents associés au rapport, incluant les données brutes, pour mieux préparer la rencontre de bilan avec le client. Dans ces circonstances, le bilan peut être effectué avec le client. Le psychologue deviendra ni plus ni moins un intermédiaire entre le client et le contenu du rapport. Il pourra répondre à toutes les questions, puisque l’auteur du rapport aura pris soin de le rédiger dans une langue accessible à tout type de lecteur, incluant le client. Cette pratique est suggérée dans le guide explicatif sur la tenue de dossier en page 12.

 

Références

Bibliothèque et Archives nationales du Québec. La numérisation des documents. Méthodes et recommandations, mai 2012.

Gouvernement du Québec. Code de déontologie des psychologues (C-26, r. 148.1.001).

Gouvernement du Québec. Loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information (C-1.1).

Gouvernement du Québec. Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets des psychologues (C-26, r. 221).

Ordre des psychologues du Québec. Guide explicatif concernant la tenue de dossier, septembre 2008.

Imprimer Partager par courriel

Image vignette
Guide explicatif concernant la tenue de dossier | A guide to record keeping
Télécharger le document PDF

Image vignette
A guide to record keeping | Guide explicatif concernant la tenue de dossier
Télécharger le document PDF

Image vignette
Explanatory guide to the code of ethics of the psychologists of Quebec | Guide explicatif concernant le code de déontologie des psychologues du Québec
Télécharger le document PDF

Explanatory guide to the Code of ethics of the psychologists of Quebec - version anglaise du Guide explicatif du code d'éthique des psychologues (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 26/11/18 21:45
Étiquettes: media media-tag-deontologie media-cat-guides-cadres-lignes-directrices media-cat-lois-reglement
1 de 34
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
26/11/18 21:45
Statut: Approuvé
Téléchargement (922k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 1 Mois 922k

Explanatory guide to the Code of ethics of the psychologists of Quebec - Guide explicatif du code de déontologie des psychologues (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 26/11/18 21:43
Étiquettes: media media-tag-deontologie media-cat-guides-cadres-lignes-directrices media-cat-lois-reglement
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
26/11/18 21:43
Statut: Approuvé
Téléchargement (0k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 1 Mois 0k

Image vignette
Guide explicatif concernant le code de déontologie des psychologues du Québec | Explanatory guide to the code of ethics of the psychologists of Quebec
Télécharger le document PDF

A Guide To Record Keeping - Guide explicatif concernant la tenue de dossier (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 26/11/18 21:09
Étiquettes: media media-tag-deontologie media-cat-guides-cadres-lignes-directrices
1 de 27
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
26/11/18 21:09
Statut: Approuvé
Téléchargement (2,3MB) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 1 Mois 2,3MB

A Guide To Record Keeping - Déontologie Guides cadres et lignes directrices Guide explicatif concernant la tenue de dossier (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 26/11/18 21:05
Étiquettes: media media-tag-deontologie media-cat-guides-cadres-lignes-directrices
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
26/11/18 21:05
Statut: Approuvé
Téléchargement (0k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 1 Mois 0k

Image vignette
Rapport annuel 2017-2018
Télécharger le document PDF

Image vignette
Psychologie Québec - Mars 2018
Télécharger le document PDF

Rapport annuel 2017-2018 (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 23/10/18 16:01
Étiquettes: media media-cat-rapport-annuel media-cat-vedette
1 de 64
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
23/10/18 16:01
Statut: Approuvé
Téléchargement (2,5MB) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 3 Mois 2,5MB

Image vignette
Critères d’évaluation des personnes formant le projet parental dans le cadre d’une démarche de procréation médicalement assistée
Télécharger le document PDF

Image vignette
L'évaluation du retard mental
Télécharger le document PDF

Critères d’évaluation des personnes formant le projet parental dans le cadre d’une démarche de procréation médicalement assistée (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 28/08/18 14:38
Étiquettes: media media-cat-affaires-professionnelles
1 de 14
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
28/08/18 14:38
Statut: Approuvé
Téléchargement (508k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 4 Mois 508k

L’évaluation du retard mental (Version 1.0)

Miniature Uploaded by François Van Hoenacker, 28/08/18 13:24
Étiquettes: media media-cat-affaires-professionnelles media-cat-autres-doc
1 de 3
Commentaires
Aucun commentaire. Soyez le premier.

Version 1.0

Dernière mise à jour par François Van Hoenacker
28/08/18 13:24
Statut: Approuvé
Téléchargement (556k) Récupérer l'URL.
Historique des versions
Version Date Taille  
1.0 Il y a 4 Mois 556k