Saut au contenu

Pandémie de la COVID-19 : conseils psychologiques et informations au grand public

Imprimer Partager par courriel

 

Depuis le mois de mars, la pandémie du coronavirus (COVID-19) a mobilisé toute la planète et chamboulé notre quotidien. Au Québec, les directives gouvernementales visant à mieux protéger la population peuvent générer des inquiétudes. Vous trouverez dans cette page des conseils, des stratégies de même que des ressources pour vous et vos proches. 

 

 

Des émotions normales


Compte tenu des impact de la pandémie, il est normal de ressentir :

  • La peur, le stress et l’anxiété : Face à une menace, la peur permet à l’être humain de mettre en place des actions pour se défendre. Cependant, quand l’anxiété devient trop forte, ces actions ne sont plus efficaces. 
     
  • La tristesse, la déprime et la solitude : Pour les personnes davantage isolées, limitées dans leurs activités ou éloignée de leurs proches, le quotidien peut devenir plus lourd : elles peuvent alors ressentir de la tristesse et la déprime

  • La frustration, la colère et l’irritabilité : Les contraintes engendrées par cette pandémie peuvent être frustrantes et générer de la colère

Quelques conseils pratiques


 

  • Se mettre en action (par exemple, aider une personne âgée en faisant son épicerie);

  • S’informer auprès de sources officielles, s’appuyer sur des faits afin de relativiser la situation;

  • Éviter la surexposition aux nouvelles et médias traitant de la COVID-19, car le cerveau surexposé est plus inquiet;

  • Conserver ou intégrer de saines habitudes de vie dans son quotidien (bien s’alimenter, bouger, sortir à l’extérieur, bien dormir);

  • Rester en contact avec les gens qui vous font du bien en suivant les directives de santé publique;

  • Si vous avez de la difficulté à dormir, limitez votre temps devant un écran au moins une heure avant de vous coucher et tentez de faire des exercices de relaxation;

  • Créez une routine et variez vos activités;

  • Pratiquer des exercices de relaxation, de méditation, de yoga, de respiration et de pleine conscience;

  • Participer à des séances de groupe de soutien en ligne

  • Faire preuve d’autocompassion et d’indulgence envers soi-même et les autres; 

  • Cultiver l’empathie et la bienveillance auprès de vos proches

  • Utiliser, dans la mesure du possible, les stratégies qui se sont avérées efficaces pour vous par le passé;

  • Si vous faites du télétravail ou devez rester à la maison auprès de votre famille, tentez de vous réserver des moments en solitaire et afin de vous reposer, lorsque cela est possible;

Pour les aînés

  • Appeler plus souvent qu’à l’habitude, prendre de leurs nouvelles, s’informer de leurs préoccupations et les visiter dans la mesure du possible;

  • Écouter, ne pas nier ou encore minimiser ce qu'ils ressentent et expriment; 

  • Leur rappeler d'être bienveillants et d'avoir de la compassion envers eux-mêmes.    

Où trouver de l’aide?


Si vous vous sentez en détresse, que vous avez perdu de l’intérêt pour vos activités préférées, que les ressources autour de vous sont insuffisantes, que vous avez de la difficulté à accomplir vos tâches quotidiennes et que vous éprouvez une grande fatigue, une aide professionnelle peut être nécessaire.

Pour consulter en bureau privé (à vos frais ou aux frais de vos assureurs)

Vous pouvez utiliser notre outil en ligne pour trouver de l’aide.

Les professionnels y sont répertoriés selon :

  • Les problématiques qu’ils traitent

  • Leur région de pratique

  • Les types de clientèles qu’ils servent.

Vous pouvez utiliser le mot-clé “coronavirus” pour trouver un professionnel en mesure de vous aider en lien avec votre anxiété. Lorsque la recherche sera effectuée, vous pouvez également filtrer les résultats en sélectionnant l’option “Psychologie à distance” sous la catégorie “Accessibilité”.

Pour consulter dans le réseau public de la santé

Vous devez communiquer directement avec l’institution où vous désirez consulter pour obtenir un rendez-vous. Les délais d’attente peuvent varier. Pour connaître l’établissement de santé où des services psychologiques sont offerts dans votre région, consultez le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux

Vous consultez déjà?


Les bureaux des psychologues sont-ils ouverts?

Oui. Les psychologues peuvent voir leurs clients en personne. Compte tenu toutefois du contexte actuel de pandémie, la télépratique (psychologie à distance par Internet ou téléphone) peut être favorisée. Selon leur expertise et leur jugement professionnel, les psychologues sont en mesure de juger quelle est la meilleure modalité pour offrir le service dont le client a besoin. Dans tous les cas où ils jugent qu’une rencontre en personne est préférable pour offrir le service, les psychologues doivent :

  • S’assurer du volontariat du client, ou de son tuteur, à participer à une rencontre en personne en explicitant au client les raisons justifiant une telle rencontre et les risques qui y sont associés, de façon à s'acquitter de ses obligations en matière de consentement libre et éclairé;
  • Prendre toutes les mesures d’hygiène recommandées par la santé publique, avant, pendant et après les rencontres;
     

Tout comme le client, le psychologue ne peut se voir obligé de rencontrer un client en personne. De plus, le client ou le psychologue qui présenterait des symptômes de la COVID-19 doit impérativement s’abstenir de toute séance en personne.

Puis-je consulter mon psychologue à distance (par webdiffusion ou par téléphone)?

Oui. Le psychologue peut en tout temps offrir des services psychologiques à distance au téléphone ou au moyen de plateforme de communication électronique. Dans le cadre d’une telle pratique, le psychologue doit appliquer les mêmes règles déontologiques qui s’appliquent à une pratique en face à face. Il revient au psychologue d’évaluer la faisabilité et l’opportunité d’une telle pratique en s’assurant que, des deux côtés, la confidentialité est adéquate.

Ressources de soutien

 

Autres outils et ressources

 
Imprimer Partager par courriel