Saut au contenu

Quelques points de repère pour identifier si nos clients peuvent bénéficier de services de télépsychologie1

Publié en date du 20 mars 2020

  • Considérer l’état clinique et cognitif du client — est-il en mesure de participer pleinement à des séances de télépsychologie?
  • Le client dispose-t-il des ressources technologiques nécessaires pour participer à une vidéoconférence (P. ex. : caméra vidéo, téléphone intelligent) ?
  •   Tenez compte du niveau de confort du client concernant l’utilisation de la technologie. Peut-il se connecter et utiliser la technologie efficacement?
  •  Le client dispose-t-il d’un espace physique privé et confidentiel pour participer à une séance de télépsychologie?
  •  La permission des parents/tuteurs est-elle requise? Si oui, obtenez-le.
  •  Évaluer la sécurité du client (p. ex : évaluation du risque suicidaire), ses problèmes de santé (p. ex : mobilité réduite, système immunitaire), le risque pour la communauté, et votre propre santé lorsque vous décidez d’offrir des services de télépsychologie plutôt que des rencontres en personne.


Technologie

  •  Est-ce que la technologie utilisée est sécurisée?
  •  Est-ce que votre client et vous-même disposez d’un réseau informatique assez performant pour assurer des services de télépsychologie?
  •  Avez-vous discuté avec votre client de quelle manière il doit utiliser cette technologie? (P. ex. : comment peut-il se connecter pour vous contacter?)
  •  Utilisez-vous une connexion internet sécurisée, protégée par mot de passe (et non un Wifi public et non protégé)? Qu’en est-il de votre client? Si tel n’est pas le cas, ceci augmente le risque de piratage.
  •  Est-ce que votre protection antivirus/anti-programme malveillant est à jour afin d’éviter les risques de piratage? Qu’en est-il de votre client?


Aménagement des lieux

  •  Est-ce que le lieu choisi est privé ? Est-ce assez calme?  
  •  Assurez-vous que la pièce est bien éclairée. Par exemple : Une fenêtre devant vous peut projeter une ombre ou créer une faible visibilité.
  •  Pour améliorer le contact visuel, positionnez votre caméra de manière à pouvoir regarder facilement la caméra et le client sur l’écran.
  •  Envisagez de supprimer les objets personnels ou les distractions en arrière-plan.
  •  Vérifiez la qualité de l’image et du son. Pouvez-vous vous voir et vous entendre? Assurez-vous que personne n’est en mode sourdine.
  •  Autant que possible, les deux interlocuteurs devraient maintenir un bon contact visuel et parler clairement.


Avant chaque rencontre

  •  Discutez des risques et avantages potentiels d’un suivi à distance avec vos clients
  •  Obtenez un consentement libre et éclairé de vos clients or de leurs représentants légaux.
  •  Avez-vous un plan d’urgence en cas de difficultés techniques ou si une situation de crise de présente? Avez-vous identifié des personnes-ressources à contacter en cas d’urgence? Connaissez-vous les ressources locales où se trouve le client (P. ex : salle d’urgence)?
  •  Avez-vous discuté de la façon de procéder au paiement? Est-ce que le client sera facturé s’il ne se présente pas?
  •  Dans le cas de personnes mineures2, déterminez où sera l’adulte lors de la session.

 

Avant de débuter une rencontre virtuelle

  •  Vérifier l’identité du client, si nécessaire.
  •  Confirmer où se trouve le client et à quel numéro de téléphone il peut être rejoint.
  •  Évaluer l’importance de la confidentialité des lieux pour vous et pour votre client.
  •  Toutes les personnes présentes à la rencontre virtuelle doivent être à portée de vue à la caméra afin que le psychologue soit conscient des personnes qui y participent.
  •  Confirmer avec le client que personne ne peut enregistrer cette séance sans avoir obtenu de consentement au préalable.
  •  Désactiver toutes les applications ou les notifications sur votre ordinateur ou sur votre téléphone intelligent. Demander à votre client de faire de même.
  •  Diriger la rencontre comme vous le feriez pour une rencontre en personne. Soyez vous-même.


Quelques points de repère pour un consentement libre et éclairé pour des services de télépsychologie3


Si vous créez un formulaire de consentement pour ce type de pratique, voici une liste d’éléments à inclure4 :

  • Tout formulaire de consentement doit inclure votre nom, votre signature, le nom du client, la signature du client et la date.
  • Il existe des bénéfices et des risques potentiels à l’utilisation de la visioconférence (p. ex : limites de la confidentialité) qui sont différents des rencontres en personnes.  
  • La confidentialité s’applique toujours pour les services de télépsychologie ; personne ne peut enregistrer les rencontres sans la permission des autres personnes impliquées.
  • Nous acceptons d’utiliser la plateforme de visioconférence identifiée pour nos rencontres virtuelles et le psychologue expliquera comment procéder.  
  • Vous devez utiliser une caméra vidéo ou un téléphone intelligent durant nos rencontres.
  • Il est important d’être dans un espace calme et privé, exempt de distractions (y compris le téléphone ou d’autres appareils) durant la rencontre.  
  • Il est important d’utiliser une connexion internet sécurisée plutôt qu’une connexion publique/Wifi gratuit)
  • Il est important d’être ponctuel. Si vous devez annuler ou modifier votre rendez-vous virtuel, vous devez informer le psychologue à l’avance et le contacter par téléphone ou par courriel.
  • Nous devons identifier un plan de secours si notre rencontre doit être reportée ou en cas de problèmes techniques (P. ex. : à quel numéro le client peut être rejoint).
  • Nous devons établir un plan d’urgence qui doit inclure au moins une personne-ressource qui peut être contactée, de même que la salle d’urgence la plus près de chez vous.
  • Si vous êtes mineure, nous avons besoin de la permission de votre parent (ou de votre tuteur légal) afin de participer à des rencontres de télépsychologie.
  • Vous devez confirmer auprès de votre compagnie d’assurance que les séances de télépsychologie seront remboursées.
  • À titre de psychologue, je peux déterminer qu’en raison de certaines circonstances, les rencontres de télépsychologie ne sont plus appropriées et que nous devrions poursuivre notre suivi en personne.

_________________________

[1] Source: Office and technology checklist for telepsychological services. Screen your patient(s) to determine whether videoconferencing services are appropriate for them. American Psychological Association (APA). Repéré à : https://www.apa.org/practice/programs/dmhi/research-information/telepsychological-services-checklist

Mise en garde : Nous vous invitons à consulter les document suivants avant d’entreprendre toute démarche de télépsychologie : Chronique de Psychologie Québec portant sur l’offre de services à distance datant du mois de mars 2018, le Guide de pratique portant sur la télépsychologie adopté par l’Ordre en 2013 et la Communication du 17 mars 2020. 

[2] Les personnes mineures correspondent aux personnes âgées de moins de 14 ans. Se référer au Guide explicatif concernant la tenue de dossier (2008). Repéré à https://www. ordrepsy.qc.ca/documents/26707/63191/Guide+explicatif+concernant+la+tenue+de+dossier/a4c0c26b-eb4c-41e8- a139-65e2657ed2bbhttps://www.ordrepsy.qc.ca/documents/26707/69039/0GuideExplicatif_Web_FR+%281%29.pdf/12ed4bf9-ef2d-485c-9593-42a7ee1c9ff1

[3] Source : Informed consent checklist for telepsychological services. American Psychological Association (APA). Repéré à :  https://www.apa.org/practice/programs/dmhi/research-information/informed-consent-checklist

[4] Se référer également à la chronique professionnelle sur Le consentement libre et éclairé : réflexions et modèles pour les cliniciens. Repéré à :  https://www.ordrepsy.qc.ca/-/le-consentement-libre-et-eclaire-reflexions-et-modeles-pour-les-cliniciens?p_r_p_564233524_categoryId=462688