Saut au contenu
  MENU

La dépression sous l’angle d’un modèle neurodéveloppemental de la personnalité

Imprimer Partager par courriel

SAMPM05
9 h 00 à 17 h 00

Présenté par Alain Mercier, psychologue

Le guide CANMAT (Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments) (2009) des meilleures pratiques dans le traitement de la dépression reconnaît que la plupart des données obtenues sont issues d’études qui utilisent des méthodologies et des échantillonnages stricts qui font qu’elles ne pourraient être applicables au patient moyen rencontré par les cliniciens. Saisir la singularité de ce patient moyen est un ingrédient fondamental dans le traitement des problématiques dépressives. Il est primordial de bien reconnaître le niveau de fonctionnement de la personnalité du patient et l’impact de celle-ci sur la présentation symptomatique dépressive. Cette connaissance passe par l’utilisation d’un modèle neurodéveloppemental transactionnel issu de la théorie du champ telle que révisée par Delisle (1996) ainsi que par l’apport des neurosciences affectives (Schores 2013, Porges 2011, Panksep, 2012). Ces champs théoriques donnent une importance primordiale aux traumatismes développementaux (Van der Kolk 2014, Levine 2012) inscrits dans les mémoires procédurales qui émergent par défaut dans les différents champs relationnels d’une personne et, d’une manière cruciale dans l’ici et maintenant de la relation thérapeutique. Le psychothérapeute engagé dans le traitement de ces problématiques dépressives singulières doit être en mesure de bien évaluer les traumatismes développementaux ainsi que le niveau de fonctionnement de la personnalité en vue d’adopter les attitudes thérapeutiques pertinentes aux souffrances de ces personnes. La formulation des difficultés à travers une compétence interactive adéquate, la conceptualisation d’objectifs réalistes dans les limites d’un cadre et du niveau de fonctionnement de la personne nécessitent une compétence réflexive éclairée. Finalement, la gestion des émotions complexes liées à cette clientèle oblige une compétence affective aiguisée.

Objectifs

  • Évaluer l’expérience dépressive dans un cadre neurodéveloppemental;
  • comprendre le lien entre le niveau de fonctionnement de la personnalité et son impact sur la symptomatologie dépressive;
  • conceptualiser la mise en place d’un cadre thérapeutique pertinent;
  • saisir l’importance de la régulation affective du thérapeute pour le processus thérapeutique.

Alain Mercier, psychologue
M. Mercier est psychologue et thérapeute au programme des troubles anxieux et de l’humeur, volet trouble de la personnalité, de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Il a collaboré à la création de programmes de traitement pour les troubles de la personnalité à Rivière-du-Loup et à l’Hôpital Pierre-Boucher. Il est également chargé de cours à l’Université de Sherbrooke. Il a été formé en psychothérapie gestaltiste des relations d’objet (PGRO) et a obtenu la certification de superviseur dans cette approche.

 

Coprésentatrice: Dre Johanne Cyr, médecin
Psychiatre et psychothérapeute, programme des troubles anxieux et de l'humeur, volet trouble de la personnalité, Institut universitaire en santé mentale de Montréal.
Formation en psychothérapie
No de reconnaissance: RE01767-16
6 heures reconnues

Imprimer Partager par courriel