Saut au contenu

Formation pratique pour les psychologues en exercice

Imprimer Partager par courriel

Le psychologue en exercice peut compléter un stage en neuropsychologie aux fins de satisfaire aux exigences réglementaires dans trois contextes différents. Premièrement, ce stage peut être effectué dans un milieu actif de pratique en neuropsychologie où le psychologue agit à titre de stagiaire en neuropsychologie. Deuxièmement, le psychologue peut compléter ce stage dans le cadre de son emploi ou troisièmement, dans le cadre de sa pratique privée. Il faut toutefois que le stage se déroule dans le cadre d’un programme de formation pratique structuré et supervisé, répondant minimalement aux exigences prévues à la réglementation ainsi qu’aux critères et aux conditions exposées dans la présente section.

Convention de stage

Le stage de formation pratique supervisé répond à un cadre précis décrit dans une convention de stage contenant les éléments suivants et ce, peu importe le contexte du stage :

  • durée anticipée du stage;
  • des objectifs de formation visant l’intégration des notions théoriques à la pratique;
  • une description du milieu où se déroule le stage et les services qui y sont offerts;
  • une description du rôle et des activités spécifiques du stagiaire dans son milieu de pratique;
  • l’identification de la clientèle cible ainsi que la nature et la diversité des problématiques présentées par cette clientèle;
  • une description des méthodes d’évaluation;
  • une description des méthodes d’intervention (lorsque pertinent);
  • une description des autres activités reliées au stage (tenue de dossier, lectures dirigées, réflexion éthique, etc.);
  • une description des modalités de supervision (individuelle ou individuelle en groupe);
  • une grille rendant compte des heures de stage en fonction des exigences réglementaires;
  • une méthode permettant l’évaluation des apprentissages et rendant compte de l’atteinte des objectifs de formation.

Si le psychologue effectue son stage dans un milieu actif de pratique en neuropsychologie où il agit à titre de stagiaire en neuropsychologie ou s’il se déroule dans le cadre de son emploi, le psychologue peut soumettre sa convention de stage au secrétariat général de l’Ordre pour la faire pré-approuver.

Toutefois, avant de s’engager dans un stage en pratique privée, le psychologue en exercice doit soumettre une convention de stage au secrétariat général de l’Ordre des psychologues pour approbation. Cette convention de stage peut être acheminée par courriel à Élaine Dubreuil ou par la poste à :

Ordre des psychologues du Québec
Secrétariat général 
Attestation pour l’évaluation des troubles neuropsychologiques
1100, avenue Beaumont, bureau 510
Mont-Royal (Québec)  H3P 3H5

Notions théoriques à intégrer à la pratique pendant un stage en évaluation des troubles neuropsychologiques

  • Le stage vise à développer une maîtrise des compétences suivantes :
  • les méthodes et techniques d'évaluation des troubles neuropsychologiques;
  • sélection, administration, cotation et interprétation des tests psychométriques;
  • rédaction de rapports d’évaluation neuropsychologique et communication des résultats de l’évaluation (au client, au « système client », aux équipes traitantes, etc.).

Le stage tient compte des éléments suivants dans le développement des compétences liées à l’évaluation des troubles neuropsychologiques :

  • les modèles, les théories et les principes en neuropsychologie;
  • le développement et le fonctionnement du cerveau normal;
  • la neuroanatomie fonctionnelle;
  • les diverses dysfonctions neuroanatomiques, neuropathologiques, neurochimiques et athophysiologiques y compris les symptômes, l'évolution, l'évaluation, le traitement et l'intervention;
  • les troubles de l'attention, du langage et de la mémoire, les gnosies, les praxies, les fonctions exécutives et les divers processus émotionnels, sensoriels ou moteurs volontaires et involontaires;
  • les aspects légaux et organisationnels liés à la pratique en neuropsychologie;
  • l’éthique et la déontologie liés à la pratique en neuropsychologie.

Supervision

Le psychologue ne peut exercer l’évaluation des troubles neuropsychologiques que sous la supervision d’un psychologue détenant lui-même l’attestation de l’Ordre. Tout au long du stage, la supervision est régulière et soutenue. Le superviseur évalue le niveau de connaissances et d’habiletés du stagiaire et tient compte d’une progression quant au niveau de complexité des problématiques et des clientèles auxquelles celui-ci est exposé. Le degré de responsabilité et d’autonomie du stagiaire augmente au fur et à mesure qu’il progresse dans son cheminement de formation. Les rapports d’évaluation ne peuvent pas être signés par le stagiaire seul. Ceux-ci doivent être co-signés par le superviseur qui doit attester avoir supervisé son travail.

Évaluation du stage

Un rapport d’évaluation doit être produit à mi-stage et à la fin du stage. Ces rapports d’évaluation doivent être acheminés au secrétariat général de l’Ordre des psychologues. Le document d’évaluation doit confirmer que le stagiaire a réussi le stage et qu’il détient les compétences requises pour l’exercice autonome de l’évaluation des troubles neuropsychologiques.

Utilisation du titre

Le psychologue qui est à compléter un stage en neuropsychologie s’identifie comme « stagiaire en neuropsychologie ». Il ne peut pas utiliser le titre de neuropsychologue, cette désignation étant réservée aux détenteurs de l’attestation délivrée par l’Ordre.

Dispense

Lorsque le stage est effectué par un psychologue en exercice, les exigences concernant la formation pratique peuvent être modulées à la baisse par l'Ordre sur recommandation motivée du superviseur. Le psychologue doit alors déposer une demande de dispense de poursuivre la formation.

Imprimer Partager par courriel