Saut au contenu
  MENU

Inondations majeures au Québec : prendre soin de soi et des autres

Imprimer Partager par courriel

Le Québec vit une crise importante depuis plusieurs jours et dans certains cas des semaines, alors que des centaines de familles et des milliers de personnes ont été touchées directement par les inondations majeures. Et si dans certaines municipalités les niveaux d'eau semblent revenir à la normale, cette situation éprouvante peut néanmoins avoir des impacts à plus long terme sur la santé mentale. De plus, toutes les personnes touchées, de près ou de loin, peuvent manifester des réactions de différente nature. Parmi celles-ci :

 

  • Réactions émotives : sentiment d’impuissance, sentiment d’injustice, tristesse, colère, découragement, inquiétude, anxiété, crainte, etc. Ces émotions peuvent survenir par vagues, atteindre un sommet, puis disparaître pour revenir et repartir à nouveau. Elles peuvent survenir d’une manière inattendue. Les réactions émotives habituelles peuvent soudainement être amplifiées ou exagérées.
  • Réactions physiques : maux de tête, maux d’estomac, diarrhée, insomnie, douleurs au dos, raideurs au cou et aux épaules, fatigue, manque d’énergie, etc. Ces réactions peuvent être accompagnées d’une perte d’appétit ou au contraire, de l’envie de s’offrir davantage de « gâteries » ou à consommer plus d’alcool ou de tabac qu’à l’habitude.
  • Réactions comportementales et cognitives : difficulté à se concentrer, à cesser de penser aux événements, à se consacrer aux activités de la vie quotidienne. Les pensées, comme les émotions, peuvent surgir de façon inattendue en conduisant la voiture, en cuisinant, en discutant, en participant à une réunion, etc. Le sentiment de sécurité aussi est ébranlé.

 

Pour y remédier, voici quelques conseils qui pourraient aider ces personnes à traverser cette période de crise.

  • Prenez des pauses d’actualités médiatiques. En évitant la surexposition, cela vous aidera à cesser d’associer des images saisissantes aux événements survenus.
  • Réconfortez-vous mutuellement. En parlant avec les autres, vous vous sentirez moins seuls et cela vous permettra de faire le point quant à vos réactions. N'oubliez pas de parler aussi des petits problèmes quotidiens et des plaisirs de la vie ; ne laissez pas la catastrophe dominer chaque conversation.
  • Soyez patients et compréhensifs les uns envers les autres. Chaque personne réagit de manière différente à de tels événements.
  • Soyez prudent si vous avez des décisions importantes à prendre alors que vous êtes bouleversé. Des conséquences importantes pourraient survenir. Faites-vous aider, consulter des proches ou des professionnels.
  • Trouvez une façon productive d’aider. Peu importe la manière, cela pourra vous aider à diminuer votre sentiment d’impuissance.
  • Brisez l’isolement et parlez des événements, de vos émotions. Parlez avec des amis, des parents, des collègues, des enseignants et des membres de votre communauté.
  • N'engourdissez pas vos émotions par l'alcool, ou des drogues. Vous pourriez prendre une habitude malsaine qui vous causerait des problèmes plus graves à l'avenir.
  • Dans la mesure du possible, prenez des mesures pour essayer de mieux dormir. Vous reprendrez votre énergie.

 

Prendre soin de sa famille

  • Rassurez vos proches, les membres de votre famille qui s'inquiètent pour leur sécurité et l'avenir.
  • Visitez des parents et des amis.
  • Préparez des repas ensemble.
  • Prenez soin des enfants et des adolescents. Les enfants et les adolescents auront beaucoup besoin de votre aide (écoute, affection, présence, maintien de la routine pour les plus jeunes, réponse à leurs questions)

 

Prendre soin des parents âgés

Les grands imprévus peuvent déclencher des souvenirs d'expériences douloureuses chez certaines personnes âgées. Certains aînés seront inquiets pour leur sécurité et pour l'avenir. D'autres peuvent se sentir tristes, confus et désorganisés pendant un certain temps. Les personnes âgées souffrant de dépression, de troubles cognitifs les personnes vivant seules et celles ayant peu de soutien social auront peut-être plus de difficultés à faire face à la situation.

 

Pour les aider :

  • Rendez-leur visite.
  • Discutez avec eux de leurs pensées, de leurs émotions et de leurs réactions.        
  • Faites-les participer à vos activités sociales et récréatives.
  • Assurez-les que vous êtes à leur disposition s'ils ont besoin de parler ou s'ils ont besoin d'aide.

 

Sites Internet utiles

Agence de la santé publique du Canada

Prendre soin de soi, de sa famille et de sa collectivité

http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/oes-bsu-02/comm-fra.php

 

American Psychological Association (en anglais seulement)

Manage flood-related distress by building resilience

http://www.apa.org/helpcenter/flood-distress.aspx

 

Gouvernement du Québec / Inondations printanières 2017

http://www.urgencequebec.gouv.qc.ca/fr/inondation_printanieres_2017/Pages/information-situation.aspx

 

La Croix-Rouge

http://www.croixrouge.ca/a-propos-de-nous/histoires-de-la-croix-rouge/2017/la-croix-rouge-assiste-les-collectivites-touchees-par-les-inondations-au-quebec-et-au-canada

 

Imprimer Partager par courriel