Saut au contenu
  MENU

Qu'arrive-t-il après une inspection?

Imprimer Partager par courriel

À la suite de l’inspection professionnelle, le CIP peut tirer différentes conclusions, chacune ayant des implications particulières sur les suites à donner :

  • Lorsque la pratique du psychologue est jugée conforme aux normes, le CIP en témoigne et, le cas échéant, renvoie le psychologue aux suggestions formulées par l’inspecteur dans son rapport.
  • Lorsque des lacunes sont observées dans la pratique du psychologue, le CIP lui demande que soient apportés des correctifs dont il aura à témoigner par la suite. Si les lacunes sont importantes, une visite de relance est prévue afin de vérifier la mise en application des correctifs demandés par le CIP.
  • Lorsqu’une évaluation plus approfondie de certains aspects de la pratique du psychologue s’avère nécessaire, une nouvelle visite d’inspection, portant plus particulièrement sur les aspects lacunaires, est prévue. C’est l’une des situations où il peut être nécessaire que l'inspecteur soit accompagné d'un expert.
  • Lorsqu’un ou plusieurs aspects de la pratique du psychologue sont jugés déficitaires, le CIP peut recommander au CA l’imposition d’un stage ou d’un cours de perfectionnement avec ou sans limitation de l’exercice professionnel. Le CIP doit signifier par écrit au psychologue son intention de formuler une recommandation au conseil d’administration. Le psychologue a alors le droit de faire ses observations au CIP par écrit ou dans le cadre d’une audition à huis clos à l’issue de laquelle, ce dernier décide de maintenir la recommandation ou de la modifier (section IV du règlement sur le comité d’inspection professionnelle de l’Ordre des psychologues du Québec).
  • Lorsqu’au cours de l’inspection, l’inspecteur a des raisons de croire que le psychologue présente un état physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession, il informe immédiatement le secrétaire général. Ce dernier impliquera le conseil d’administration de l’Ordre qui a le pouvoir d’imposer un examen médical en vertu de l’article 48 du Code des professions.
  • Lorsque des manquements importants sont observés sur le plan de la conduite du psychologue, un signalement est adressé par le CIP au bureau du syndic et le psychologue en est avisé.
Imprimer Partager par courriel