Saut au contenu

Obtenir un permis de psychologue avec un diplôme québécois

Imprimer Partager par courriel

Exigences

Pour obtenir un permis de psychologue au Québec il faut :

  • Détenir un diplôme de doctorat en psychologie parmi ceux déterminés par le Règlement sur les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement désignés qui donnent droit aux permis et aux certificats de spécialistes des ordres professionnels.

Consultez la liste des diplômes donnant accès au permis de l’Ordre des psychologues du Québec plus

Doctorat en psychologie – recherche et intervention (Ph.D.) ou Doctorat en psychologie (D.Psy.) de l'Université de Montréal;

Doctorat en psychologie clinique (D.Psy.) de l'Université de Montréal;

Doctorat en psychologie (D.Ps.) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC);

Doctorat en psychologie, psychologiae doctor (Psy.D.) ou Doctorat en psychologie, psychologiae doctor/philosophiae doctor (Psy.D./Ph.D.) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM);

Doctorat en psychologie (D.Psy.) de l'Université du Québec en Outaouais (UQO);

Doctorat en psychologie – Profil intervention (grade D.Ps.) ou Doctorat en psychologie – Profil intervention/recherche (grade Ph.D.) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Doctorat en psychologie (D.Ps.) ou Doctorat en recherche et intervention en psychologie (Ph.D.) de l’Université de Sherbrooke;

Doctorat en psychologie – recherche et intervention (grade Ph.D.) ou Doctorat en psychologie (grade D.Psy.) de l’Université Laval;

Ph.D. in Psychology (Clinical Profile) de l'Université Concordia;

Ph.D. in Clinical Psychology, Ph.D. in Counsellling Psychology ou Ph.D. in School-Applied Child Psychology de l'Université McGill.

  • Posséder une connaissance appropriée de la langue française conformément aux dispositions du Code des professions et de la Charte québécoise de la langue française. À cette fin, une personne est réputée avoir cette connaissance si :

a) elle a étudié pendant au moins trois ans, à temps plein, au niveau secondaire ou post-secondaire ;
b) elle a réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du cours secondaire ;
c) elle a obtenu au Québec un certificat d’études secondaires, à compter de l’année scolaire 1985-1986.

Dans les autres cas, une personne doit obtenir une attestation de réussite de l’examen de l’Office de la langue française. Toutefois, comme le précise l'article 37 de la Charte de la langue française :

« Les ordres professionnels peuvent délivrer des permis temporaires valables pour une période d'au plus un an aux personnes venant de l'extérieur du Québec qui sont déclarées aptes à exercer leur profession, mais qui ne remplissent pas les exigences de l'article 35 quant à la connaissance de la langue officielle. »

Notez qu'il faut prévoir un délai de 30 jours pour le traitement d’une demande. 

Cliquez ici pour consulter le manuel d'agrément

Imprimer Partager par courriel