Saut au contenu

Précisions sur les 600 heures de stage supervisé

Imprimer Partager par courriel

Quoi faire et quoi savoir avant d’entamer un stage? 

La réalisation d’un stage en psychothérapie doit être précédée par l’acquisition de connaissances théoriques pertinentes à la psychothérapie.
 

Le stage vise à développer une maîtrise des compétences suivantes :

  • Les relations et la communication plus 

Le stagiaire a intégré les notions théoriques suivantes à la pratique de la psychothérapie :

  • La suggestion;
  • Les attitudes du psychothérapeute;
  • Le cadre et les attentes du client;
  • La qualité relationnelle et la capacité d’établir une alliance thérapeutique;
  • Les habiletés de communication;
  • L’effet placebo;
  • La confiance du client en la réussite de la démarche.

Le stagiaire a développé les habiletés suivantes :

  • La capacité à écouter et à entrer en contact;
  • Communiquer adéquatement;
  • S’exprimer avec empathie et respect;
  • Établir un climat de confiance et mettre l’autre à l’aise;
  • Analyser les interactions problématiques;
  • S’ajuster à l’évolution des interactions;
  • Reconnaître ses ressources et limites.
  • L’évaluation initiale rigoureuse plus 

Le stagiaire a intégré les notions théoriques suivantes à la pratique en lien avec l’évaluation initiale rigoureuse :

  • Notions théoriques pertinentes, reliées au modèle théorique d’intervention privilégié, pour effectuer une évaluation initiale rigoureuse;
  • La classification des troubles mentaux, la psychopathologie, les problématiques reliées au développement humain dont la compréhension, par les différents modèles d’intervention, des classifications reconnues (DSM, CIM), des cycles de vie et des grandes problématiques qui y sont associées;
  • Le lien entre la biologie et la psychothérapie dont les relations somatopsychiques et psychosomatiques, la pertinence et les limites de l’intervention psychothérapeutique et les psychotropes.

L’évaluation initiale rigoureuse tient compte des éléments suivants et ce, peu importe l’approche psychothérapeutique choisie:

  • La demande formulée par la personne et son histoire thérapeutique;
  • Les facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et culturels de la personne;
  • L’utilisation et l’interprétation de différents tests, questionnaires et techniques, le cas échéant;
  • Les ressources et les forces du client;
  • L’existence d’un diagnostic, notamment d’un trouble mental, et d’un traitement actuel ou antérieur.

Le stagiaire a développé les habiletés suivantes en lien avec le modèle théorique privilégié d’intervention :

  • Formulation de la demande initiale et évaluation initiale rigoureuse;
  • Cueillette et analyse rigoureuse de l’information en tenant compte des différents facteurs d’influence pertinents à la situation dont le lien entre la biologie et la psychothérapie;
  • Production et intégration d’hypothèses interprétatives qui tiennent compte, entre autres, du développement humain et ses problématiques, la classification des troubles mentaux et la psychopathologie;
  • Rédaction d’un rapport et d’un plan d’action.
  • L’intervention en psychothérapie plus

Le stagiaire a intégré les notions théoriques suivantes à la pratique en lien avec l’intervention :

  • Notions théoriques pertinentes, reliées au modèle théorique d’intervention privilégié, pour réaliser une intervention psychothérapeutique;
  • La classification des troubles mentaux, la psychopathologie, les problématiques reliées au développement humain dont la compréhension, par les différents modèles d’intervention, des classifications reconnues (DSM, CIM), des cycles de vie et des grandes problématiques qui y sont associées;
  • Le lien entre la biologie et la psychothérapie dont les relations somatopsychiques et psychosomatiques, la pertinence et les limites de l’intervention psychothérapeutique et les psychotropes.

Le stagiaire a développé les habiletés suivantes en lien avec le modèle théorique privilégié d’intervention :

  • Capacité à identifier, à planifier et à appliquer les interventions qui favorisent des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé;
  • Capacité à évaluer les effets de l’intervention;
  • Capacité à ajuster les plans d’intervention en tenant compte des caractéristiques de la clientèle;
  • Capacité à moduler les interventions en tenant compte des effets d’interactions entre différents facteurs d’influence pertinents à la situation dont le lien entre la biologie et la psychothérapie;
  • Capacité de consulter ou de référer à d’autres ressources au besoin.
  • Les modèles théoriques/les bases scientifiques plus

Le stagiaire a intégré les notions théoriques suivantes à la pratique :

  • Les méthodes scientifiques telles la recherche quantitative et les statistiques ainsi que la recherche qualitative notamment les modèles épistémologiques, et dont l’herméneutique et la phénoménologie.

Le stagiaire a développé les habiletés suivantes:

  • Utiliser de façon judicieuse les produits de la connaissance scientifique;
  • Utiliser son sens critique.
  • L’éthique et la déontologie plus

Le stagiaire a intégré les notions théoriques suivantes à la pratique :

  • Les devoirs éthiques et déontologiques du psychothérapeute envers le client, le public en lien avec l’exercice de la psychothérapie.

Le stagiaire a développé les habiletés suivantes:

  • L’intégration des préoccupations éthiques et déontologiques dans la pratique;
  • L’identification proactive des problématiques éthiques potentielles;
  • Le processus de prise de décision éthique et la résolution de dilemmes éthiques;
  • La capacité à cibler les ressources nécessaires pour répondre aux besoins et à en faire une utilisation optimale.

Les conditions pour la réalisation du stage

Avant de commencer un stage en psychothérapie , il faut avoir réussi  les cours suivants:

  • 3 cours sur le ou les modèle(s) théorique(s) d’intervention intégré dans la pratique supervisée (135 h)
  • 1 cours sur les facteurs communs (45 h)
  • 1 cours sur la psychopathologie et la classification des troubles mentaux (45 h)
  • 1 cours sur l’éthique et la déontologie (45 h)

Si vous êtes membre d’un ordre professionnel

Vous devez savoir qu’aux fins de satisfaire aux exigences réglementaires pour l’obtention du permis de psychothérapeute, le stagiaire membre d’un ordre professionnel peut compléter un stage en psychothérapie dans le cadre de ses activités professionnelles, notamment en pratique privée. Il faut toutefois que ce stage se déroule dans le cadre d’un programme de formation pratique structuré et supervisé répondant aux exigences prévues à la réglementation sur le permis de psychothérapeute ainsi qu’aux critères et aux conditions exposés dans le présent document.

Il est entendu que le professionnel en exercice est guidé par son code de déontologie et qu’il détient une couverture d’assurance responsabilité professionnelle. Le public se trouve ainsi protégé puisque l’ordre professionnel d’appartenance exerce une surveillance de la pratique de son membre pendant qu’il complète sa formation à la psychothérapie.

Si vous n’êtes pas encore membre d’un ordre professionnel

Le futur professionnel, qui n’est pas encore membre d’un ordre professionnel, qui effectue un stage aux fins de l’obtention du permis de psychothérapeute n’est pas autorisé à avoir une pratique autonome de la psychothérapie. Il exerce donc la psychothérapie uniquement dans le cadre d’un programme de formation structuré et supervisé répondant aux exigences prévues à la réglementation sur le permis de psychothérapeute ainsi qu’aux critères et aux conditions exposés dans le présent document.

Utilisation du titre

Tous les stagiaires  doivent s’identifier comme « stagiaire en psychothérapie ». Ils ne peuvent pas utiliser le titre de psychothérapeute pendant leur stage.

Convention de stage en psychothérapie

La convention de stage constitue le document d’entente de formation pratique entre le superviseur et le stagiaire en psychothérapie. L’Ordre recommande de faire pré-approuver cette convention pour les membres d’ordres professionnels réalisant leur stage en pratique privée. La convention de stage peut prendre une autre forme lorsque le stage est intégré à un programme structuré de formation en psychothérapie (universitaire ou privée).

Au moment de la préparation de la convention de stage et avant d’entamer la supervision du candidat au permis de psychothérapeute, le superviseur évalue le niveau de connaissances théoriques pertinentes à l’exercice de la psychothérapie du candidat afin de s’assurer que ce dernier possède les acquis nécessaires pour s’engager dans un tel stage.

Le stage de formation pratique supervisé répond à un cadre précis décrit dans une convention de stage contenant les éléments suivants:

  • Une description du milieu de stage : lieu, mission, services offerts;
  • Une description de la clientèle de ce milieu de stage : groupe d’âge, provenance, nature et diversité des problématiques (ex. adultes référés par des PAE présentant des troubles anxieux et de l’humeur);
  • Une description du rôle et des activités spécifiques du stagiaire dans ce milieu de stage (ex. effectuer l’évaluation, déterminer des objectifs d’intervention, effectuer les interventions, offrir des services de psychothérapie, participer aux réunions d’équipe, assister aux conférences-midi, etc.);
  • Une description des autres activités reliées à l’exercice de la psychothérapie qui pourront être réalisées dans le cadre du stage (ex. tenue de dossiers, lectures dirigées, supervision de groupe, etc.);
  • Identification du superviseur (joindre le curriculum vitae du superviseur et l’annexe C du formulaire de demande de permis);
  • Une description du cadre et des modalités de supervision individuelle : lieu, fréquence, durée, individuelle, individuelle en groupe;
  • La durée anticipée du stage (ex. 70 semaines réparties de septembre 2014 à juin 2016 à raison de 4-5 clients par semaine et d’une moyenne de 90 minutes de supervision individuelle par semaine);
  • Une grille rendant compte des heures de stage en fonction des exigences réglementaires (contact avec la clientèle, supervision individuelle, autres activités reliées à l’exercice de la psychothérapie);
  • Identification du modèle théorique d’intervention;
  • Identification et description des notions théoriques du modèle d’intervention à intégrer à la pratique de l’évaluation initiale rigoureuse et de l’intervention psychothérapeutique;
  • Une description des méthodes permettant l’évaluation initiale rigoureuse (en lien avec le modèle théorique d’intervention privilégié pendant le stage);
  • Une description des méthodes d’intervention (en lien avec le modèle théorique d’intervention privilégié pendant le stage);
  • Une description des objectifs de formation découlant des compétences à développer : les relations et la communication, l’évaluation initiale rigoureuse, l’intervention en psychothérapie, les modèles théoriques/bases scientifiques, l’éthique et la déontologie;
  • Une méthode permettant l’évaluation des apprentissages et rendant compte de l’atteinte des objectifs de formation.
  • La signature du superviseur et du stagiaire.

Le stage doit être relié à au moins un des quatre modèles théoriques d’intervention suivants :

  • Psychodynamique;
  • Cognitivo- comportemental;
  • Systémique et théories de la communication;
  • Humaniste.

Le stage doit comporter :

  • 300 heures de traitement direct
  • 100 heures de supervision
  • 200 heures liées aux autres activités

Critères pour le superviseur 

Si le superviseur a commencé à offrir la supervision après le 21 juin 2012, il doit répondre aux exigences suivantes :

  • il est médecin, psychologue ou titulaire d’un permis de psychothérapeute;
  • il détient un diplôme universitaire de maîtrise ou d’un niveau supérieur dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines ou d’un doctorat en médecine;
  • il possède une expérience clinique de 5 ans dans au moins un des quatre modèles théoriques d’interventions;
  • il possède une formation en supervision.

Si le superviseur offrait la supervision avant le 21 juin 2012, il doit répondre aux exigences suivantes :

  • il est médecin, psychologue ou titulaire d’un permis de psychothérapeute;
  • il possède une expérience clinique de 5 ans dans au moins un des quatre modèles théoriques d’intervention;
  • il a supervisé, pendant un an, l’exercice de la psychothérapie dans au moins un des quatre modèles théoriques d’intervention.
Imprimer Partager par courriel