Imprimer cette page

Louise Roberge

Coordonnées
8473, av André-Grasset
Montréal (Québec) Canada
H2M 2M5

Téléphone :
(514)943-5775
Télécopieur
(514)382-2442

Courriel
louise.roberge@videotron.ca


Formation et expérience

Psychologue, Thérapeute conjugale et familiale (TCF), superviseure accréditée
Membre nommée au conseil interdisciplinaire de la psychothérapie en tant que TCF
·Psychologue et membre de l'Ordre des psychologues du Québec depuis 30 ans
·Thérapeute conjugale et familiale depuis 14 ans, et membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec
·Superviseure accréditée par l’Association des psychothérapeutes conjugaux et familiaux du Québec depuis près de 7 ans
·Baccalauréat en psychologie en 1978 (Université de Sherbrooke).
·Maîtrise en psychologie de l’enfant en 1982 (Université du Québec à Trois-Rivières)
·Cours de Doctorat en psychologie de 1986 à 1991 (temps partiel).
Psychologue. Psychothérapeute d'enfants et d'adolescents (formation post-graduée). Thérapeute conjugale et familiale (programme de formation post-graduée en approche systémique et psychanalytique à l'Institut Québécois de Psychothérapie). Membre clinicienne de l'Association des psychothérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Membre du comité de rédaction de la revue de l’Association des psychothérapeutes conjugaux et familiaux du Québec durant deux ans.
Expériences de travail comme psychologue auprès d'une clientèle enfance-famille dans divers milieux : en centre de réadaptation (25 ans), en milieux scolaires (3 ans), en centre jeunesse. Stage de maîtrise en centre hospitalier (pédiatrie).
Bureau privé (temps partiel) depuis près de 25 ans: thérapie familiale, thérapie conjugale (pouvant être aussi offerte avec un co-thérapeute masculin), psychothérapie d'enfants et d'adolescents, supervision et formation de professionnels, programmes d'aide aux employés. Superviseure clinique dans plusieurs CLSC et en CSSS, en bureau privé et en centre de réadaptation, principalement dans le secteur famille-enfance-jeunesse.
Chargée d’affaires professionnelles en thérapie conjugale et familiale à l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux durant près de trois ans.
Conseillère clinique cadre en Santé mentale jeunesse au CSSS Lucille-Teasdale depuis 2008, ainsi que superviseure clinique auprès des intervenants psychosociaux en enfance-famille-jeunesse et au scolaire depuis 2010.
Nombreuses expériences en tant que conférencière (divers sujets reliés à la psychologie de l'enfant et de l’adolescent, ainsi qu’aux relations conjugales et familiales), et auprès des médias (presse écrite, radio, télévision).

Description de la pratique clinique

Psychologue en cabinet privé depuis 1989 à temps partiel. Services offerts: psychothérapie pour enfants et adolescents, thérapie conjugale et familiale; supervision en psychothérapie d’enfants et d’adolescents, ainsi qu’en thérapie conjugale et familiale; conférences; formation. Psychologue auprès d’une clientèle enfance, adolescence, famille, dans les services publics
(1981-2008). Expérience de travail en milieu scolaire, en centre de réadaptation, et en centre jeunesse. Services offerts: évaluations, psychothérapie d’enfants et d’adolescents, thérapie familiale, supervision.
PSYCHOTHÉRAPIE CONJUGALE OFFERTE EN BUREAU PRIVÉ
Qu’est-ce qui amène un couple à consulter?
-des chicanes répétitives sans issue
-un individu éprouvant de la souffrance avec son partenaire
-un éloignement de plus en plus grand entre les conjoints
-un manque d’intimité
-une souffrance conjugale amenant à envisager la séparation
-une impasse pour les conjoints de composer avec leurs différends
-des épreuves de la vie : deuils, maladies, crise familiale ou professionnelle
-le choix de s’engager ou pas dans une relation de couple (les peurs, les doutes, les pressions extérieures
-la décision de fonder une famille ( les peurs, les incertitudes, les pressions extérieures)
-des insatisfactions de l’un ou des deux conjoints dans leur sexualité
-une perte d’intérêt à l’égard du conjoint
-peu de plaisir partagé
-des difficultés d’adaptation à une étape de la vie de couple : la naissance d’un enfant, le départ des jeunes adultes de la maison, la retraite, le vieillissement.
-une relation extra-conjugale
-l’exigence de sa questionner sur le parcours d’une vie de couple
-une perte de confiance envers l’autre

Méthodes d'intervention

En psychothérapie individuelle d’enfants et d’adolescents: approche psychodynamique et existentielle-humaniste.
Psychothérapie conjugale
Dans un premier temps, cinq rencontres sont proposées. Elles permettent d’explorer les difficultés présentes, les objectifs poursuivis par chaque conjoint, et de tenter de dégager une demande partagée par le couple. Lors de ces premières rencontres, une expérimentation est aussi faite entre les conjoints et le(s) thérapeutes ce qui permet de vérifier la capacité de travailler ensemble. À la cinquième rencontre, un bilan est partagé de l’expérimentation faite. La pertinence de poursuivre ou non la démarche thérapeutique déjà amorcée est aussi abordée.
Méthode d’intervention en thérapie conjugale
Le thérapeute favorise un climat d’ouverture et d’exploration entre les conjoints ; il n’est pas là pour juger ni pour prendre partie pour l’un ou l’autre des partenaires. Il facilite que chacun puisse s’exprimer à son conjoint et être entendu par celui-ci.
La méthode d’intervention proposée est inspirée de l’approche
analytique et systémique. Cette approche thérapeutique permet de cerner et de changer les impasses répétitives des interactions conjugales. Elle peut favoriser des changements durables et profonds de la dynamique conjugale, et la création de nouvelles possibilités de communication et d’épanouissement, Elle permet aux conjoints de mieux vivre ensemble ou encore de se séparer en prenant une décision éclairée.
DEUX FORMULES SONT PROPOSÉES :
1) la thérapie avec un thérapeute
Généralement, la fréquence des entrevues est hebdomadaire et la durée est de 55 minutes
2) la co-thérapie conjugale
Généralement aussi, la fréquence des entrevues est hebdomadaire et la durée est d’une heure. En co-thérapie conjugale, les conjoints sont toutefois aidés par deux psychologues un homme et une femme (Luc Blain et Louise Roberge), de parcours professionnels complémentaires, qui forment une équipe thérapeutique. Le fait que le couple soit aidé par un homme et une femme permet de comprendre les difficultés conjugales sous plusieurs angles. Deux psychologues étant présents, chacun des conjoints peut par moments se sentir particulièrement compris par l’un ou l’autre des thérapeutes.

Autres services

Horaire des consultations

Tarif des consultations

Pour en savoir plus long

Concernant le service de co-thérapie conjugale proposée, il est possible de consulter la page personnelle de Luc Blain, psychologue et co-thérapeute.

Les informations présentées sur cette page sont sous la responsabilité de leurs auteurs. L'Ordre n'intervient pas dans le contenu des pages personnelles des psychologues.