Agrégateur de contenus

Revenir aux communiqués

Détresse psychologique des Québécois : les psychologues répondent présent

27.10.2020
Imprimer Partager par courriel

Montréal, le 27 octobre 2020 – Dans un récent sondage mené par l’Ordre des psychologues du Québec auprès de ses membres, autant du réseau public que privé, 86 % des psychologues répondants constatent une hausse de la détresse chez les gens qui les consultent et plus de 50 % se disent prêts à contribuer à un programme d’urgence pour rendre leurs services facilement accessibles. En tout, près de 7000 heures par semaine pourraient être ajoutées par les psychologues pour venir en aide à la population. La situation est difficile pour les Québécois et les psychologues répondent présent.

Parmi les résultats les plus frappants, les psychologues rapportent donc observer une hausse de la détresse psychologique (86 %) qui se manifeste par davantage d’anxiété (86 %), de symptômes dépressifs (70 %), une hausse des demandes urgentes (67 %), une hausse de la consommation d’alcool et de drogues (46 %) et une hausse des problèmes de concentration, de mémoire et d’attention (56 %). Cette situation inquiète la présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, la Dre Christine Grou, psychologue : « Nous avons un portrait de ce qui se passe dans leurs bureaux et j’ai bien peur que ce ne soit que la pointe de l’iceberg », affirme-t-elle. Près de 70 % des répondants ont affirmé avoir eu des retours d’anciens clients dont l’état s’est fragilisé en raison de la pandémie. « Nous vivons une crise sans précédent et les impacts psychologiques, surtout chez les personnes vulnérables, sont majeurs. Les problèmes s’intensifient et se complexifient. Il faut agir maintenant afin de prévenir le pire », soutient la présidente.

Les faits saillants sont disponibles à ordrepsy.qc.ca/sondagecovid19. Le sondage a été envoyé aux 8843 membres de l’Ordre le 19 octobre et les réponses ont été recueillies jusqu’au 21 octobre à 22 h. Un échantillon de 2744 psychologues ont répondu aux questions, soit 31 % des membres.

Rappelons que la principale mission de l’Ordre des psychologues est la protection du public. Pour ce faire, il s’assure de la qualité des services offerts par ses membres, favorise le développement de la profession et défend l’accessibilité aux services psychologiques.

- 30 -

Renseignements et demandes d'entrevues : 
Dominique Hétu, Directrice des communications
Ordre des psychologues du Québec
514 402-1829
dhetu@ordrepsy.qc.ca

Imprimer Partager par courriel