Saut au contenu
  MENU
Retour

Inscription au registre des étudiants et des candidats à l’admission

Inscription au registre des étudiants et des candidats à l’admission

Stéphane Beaulieu, psychologue | Secrétaire général 

Imprimer Partager par courriel
juin 2019

Mis à jour le 25 septembre 2019
Depuis l'entrée en vigueur du registre, l'Ordre a dû intervenir auprès de plusieurs étudiants et superviseurs afin de préciser quelles étaient les attentes quant aux seuils minimaux de « connaissances et d'habiletés » et des normes de supervision. À l'évidence, ces critères étaient mal compris, et c'est pourquoi nous faisons état ici des balises interprétatives dans le but de faciliter le processus d'inscription à ce registre.

Rappelons qu’en 2009, le gouvernement du Québec a adopté la Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. En 2012, le Règlement sur certaines activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des psychologues et par des psychologues est entré en vigueur. Ce règlement a pour première fonction d’autoriser les étudiants en psychologie à exercer des activités réservées, sous supervision, pendant leurs stages et leur internat. Il permet également à un étudiant d’exercer des activités réservées dans le cadre d’un emploi, à la condition qu’il soit inscrit au Registre des étudiants et des candidats à l’admission de l’Ordre des psychologues du Québec1. Pour être inscrit au registre, l’étudiant doit satisfaire à tous les critères suivants :

1. Être inscrit dans un programme d’études doctorales en psychologie ;
2. Posséder les connaissances et les habiletés nécessaires ;
3. Être supervisé par un professionnel autorisé ;
4. Exercer dans le respect des normes réglementaires applicables aux psychologues relatives à la déontologie ainsi qu’à la tenue des dossiers et des cabinets de consultation.

Être inscrit dans un programme d’études doctorales en psychologie
Au moment de sa demande d’inscription au registre, l’étudiant doit fournir une attestation d’études à temps plein produite par son université. Cette attestation doit être fournie à l’Ordre chaque trimestre pendant toute la durée de l’inscription au registre. Le fait de ne plus être inscrit dans un programme d’études doctorales en psychologie entraîne le retrait du registre.

Posséder les connaissances et les habiletés nécessaires
Afin de permettre à l'Ordre d'inscrire tous les étudiants sur la base d'un niveau équivalent de formation, niveau qui a préalablement été évalué et approuvé par les établissements d'enseignement universitaire, l’étudiant doit fournir une attestation de réussite de son stage de 700 heures (le stage est également appelé «practicum» dans certaines universités ; le stage ou le practicum précède l’internat). Cette attestation doit être produite par l’université. L’étudiant qui n’a pas accompli cette étape de formation pratique dans le cadre de son parcours d’études doctorales ne peut pas s’inscrire au registre2.

Être supervisé par un professionnel autorisé
L’Ordre considère que les critères pour la supervision dans le cadre d’une inscription au registre doivent être les mêmes que ceux exigés dans le cadre d’un internat universitaire. Ces critères sont décrits dans le Manuel d’évaluation des programmes de doctorat en psychologie : Normes, critères minimaux et processus d’évaluation des programmes universitaires aux fins de recommander l’ajout, le maintien ou le retrait d’un diplôme de la liste des diplômes donnant accès au permis de l’Ordre des psychologues du Québec (avril 2016). Ils sont également reproduits dans le formulaire que le superviseur doit signer au moment de l’inscription au registre, disponible en ligne au ordrepsy.qc.ca/formulaire-registre-etudiants.

Le Manuel d’évaluation des programmes de doctorat en psychologie prévoit 200 heures de supervision pour un internat de 1600 heures, dont minimalement 100 heures de supervision individuelle pour 400 heures de contact direct (ce qui représente un ratio de 15 minutes de supervision par heure de contact avec la clientèle). L’étudiant en fin de parcours pourrait nécessiter un peu moins d’encadrement selon son niveau de compétence et selon le degré de complexité des problématiques traitées. Le jugement professionnel du superviseur est déterminant dans l’évaluation du degré de supervision requis. Le superviseur s’engage auprès de l’Ordre à respecter ces critères. L’Ordre pourra faire des vérifications au besoin et pourra annuler l’inscription au registre si les critères minimums de supervision ne sont pas respectés.

Exercer dans le respect des normes déontologiques et réglementaires
Dans une perspective de protection du public et de qualité des services, il est attendu que l’étudiant exerce selon les plus hauts standards d’éthique et de déontologie. Le superviseur doit en tout temps veiller à ce que l’étudiant respecte le cadre réglementaire et déontologique. En cas de signalement au sujet de la conduite professionnelle de l’étudiant, le syndic de l’Ordre peut ouvrir une enquête. Dans le cadre de son enquête, le syndic évaluera les moyens mis en place par le superviseur pour s’assurer de la bonne conduite professionnelle de l’étudiant.

Pour plus de détails au sujet des critères et de leur mise en application concernant l’inscription au Registre des étudiants et des candidats à l’admission de l’Ordre des psychologues du Québec, consultez le : ordrepsy.qc.ca/criteres-registre-etudiants.


Notes
1. Une personne qui demande un permis de psychologue par voie d’équivalence (candidat à l’admission par voie d’équivalence) peut également s’inscrire au registre et exercer des activités réservées dans le cadre d’un emploi pendant la période où elle achève la formation exigée pour l’accès au permis au Québec. Tout au long du texte, le mot étudiant peut être remplacé par l’expression «candidat à l’admission par voie d’équivalence».

2. L’exigence d’avoir accompli et réussi un stage s’applique aussi au candidat à l’admission par voie d’équivalence comme condition préalable à l’inscription au registre. Le candidat pourra s’inscrire au registre s’il fournit la preuve de la réussite d’un stage en psychologie professionnel dûment évalué et validé par une université reconnue par l’Ordre.

Imprimer Partager par courriel